top of page

L'ortie ou Urtica Dioïca

Et oui ! Parlons-en ! Généralement nous la regardons de travers en raison de son côté urticant 😉

La plante entière possède de nombreuses vertus, différentes selon la partie utilisée. On retiendra particulièrement son action fortement reminéralisante (riche en oligo-éléments, minéraux, silice, protéines, fer, en vitamine C si consommée crue), intéressante pour les personnes ayant épuisé leurs réserves minérales, et en cas cheveux mous et cassants.


Ses racines sont connues pour leurs vertus anti-inflammatoires sur la vessie et la prostate. Quant aux feuilles, leur action diurétique douce est un parfait allié pour l’élimination de l’acide urique.


Pour les connaisseurs ou les courageux (une paire de gants et de ciseaux, çà aide aussi 😉) la plante peut être cueillie du printemps à l’automne, mais on privilégiera les dernières feuilles en cas de cueillette tardive.


On peut l’intégrer à un smoothie de légumes ou de fruits, à une soupe tiède (rajout et mixage des orties crues avec d’autres légumes cuits et tièdes pour garder tous les apports en vitamines), les incorporer à une tarte salée… les possibilités sont multiples.


Et si le goût ne vous convient pas et que vous optez pour les compléments alimentaires, privilégiez l’ortie sous forme de poudre de plante sèche, de Teinture Mère en pharmacie ou SIPF (suspension intégrale de plante fraîche), soit des formules qui permettent de maintenir l’apport en silice.




Publié le 24 juin 2021

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page