top of page

Detox de printemps

Dernière mise à jour : 13 juil. 2023

La nature entière s’éveille et on aimerait bien pouvoir faire peau neuve nous aussi. Qui serait partant pour une petite detox du foie, histoire de retrouver un peu d’énergie au sortir de l’hiver ?


Le foie agit en véritable centrale d’épuration de notre corps. La liste de ses fonctions serait trop longue à citer, mais si l’on intègre qu’il traite tous les déchets et toxines transportés par le sang, qu’il neutralise les toxiques et favorise leur élimination, et qu’il joue un rôle dans la réponse immunitaire (dont les allergies), on comprendra d’autant mieux l’intérêt d’en prendre soin.


Chaque jour, notre corps est le réceptacle de déchets cellulaires (les toxines issues de processus métaboliques naturels), auxquels viennent s’ajouter les toxiques issus des excès de l’alimentation et de nos modes de vie d’aujourd’hui (sucres, graisses saturées, additifs, métaux lourds, médicaments, pollution, le tabac, l’alcool, …) qui à la longue impactent fortement notre équilibre intérieur. Quand notre seuil d’élimination est dépassé, nos cellules s’encrassent, et finissent pas dysfonctionner.


Bien sûr, tous nos organes d’élimination (intestins, reins, poumons, peau) jouent un rôle dans ce processus d’élimination, mais le foie nécessite une attention particulière.


Alors, si on envisageait d’alléger le travail de notre foie quelques jours ? Vous êtes prêts à vous lancer ?


Voici ci-dessous un petit programme sur une dizaine de jour, à suivre selon vos envies.



1ère étape de la detox foie : on allège son alimentation et on change d’eau de boisson


Nombreuses sont nos habitudes qui encrassent le foie : la suralimentation, les excès de gras et de sucres raffinés, les alimenta fumés… Sans compter l’alcool (et les confinements successifs n’ont pas aidé en la matière ), les médicaments anti-inflammatoires ou antalgiques, les antibiotiques, le tabac… la liste serait trop longue.


Alors pour commencer, essayons d’alléger nos apports alimentaires. Pour les dix jours à venir on favorise :

- les fruits et légumes crus et cuits en cuisson douce, bio et de saison,

- les super aliments : graines germées, pollen, germes de blé, levure de bière…

- Les jus de fruits et légumes frais, les soupes crues ou cuites,

- Les fruits secs,

- Les huiles végétales vierges, bio, première pression à froid comme assaisonnement,

- Les herbes fraiches : persil, ciboulette, aneth…

- Les céréales semi-complètes et complètes, ainsi que les oléagineux peuvent être consommés avec modération,

- Idem pour les laits végétaux


En parallèle on limite au maximum, voire on supprime :

- Les protéines animales et les produits laitiers (charcuterie, viande, poisson, fromages, yaourt, lait)

- Les aliments riches en sucres raffinés (desserts, biscuits, friandises) remplacés par éventuellement un peu de miel ou un fruit

- Les fritures et aliments sautés à l’huile ou au beurre

- L’alcool

- Les excitants tels que café et thé noir, les sodas

- Les plats industriels, contenant conservateurs et additifs


Enfin, on choisit une eau faiblement minéralisée (résidu à sec inférieur à 120 mg/litre) qui favorise le drainage des tissus (Volvic, Mont Roucous ou Rosée de la Reine en magasin bio...), et on boit 1.5 litre d’eau par jour.


Ce type d’alimentation soulage le foie dans son travail d’épuration, tout en lui permettant de se régénérer et d’éliminer les toxines qui l’encrassent. L’autre avantage est l’apport en nutriments nécessaires au fonctionnement de notre organisme (vitamines, oligo-éléments, minéraux…) et du foie lui-même.


Alors, on prend son courage à deux mains et on démarre ?




De quoi d’autre a besoin le foie pour effectuer son travail de detoxification?


J’ai déjà mentionné ses besoins nutritionnels pour assurer son bon fonctionnement. Ceux-ci sont d’autant plus importants si le foie est en souffrance. Alors, quels sont-ils exactement ?


Le foie bénéficiera des apports en soufre (plus précisément d’acides aminés soufrés), et en vitamines du groupe B. Le soufre se trouve dans l’ail, l’oignon, les échalotes, la ciboulette, le persil, l’avocat, les haricots verts... Mais aussi dans les protéines animales que l’on essaiera d’éviter dans le cas présent. Il a pour avantage d’activer de nombreuses enzymes impliquées dans le processus de détoxification, notamment en permettant au foie d’inactiver et neutraliser les métaux lourds et autres toxiques. Il stimule également la production de bile par laquelle sont éliminés bon nombre de déchets, toxines et toxiques, traités par le foie.


Les vitamines B se retrouvent en bonnes quantités dans la levure de bière, les germes de blé, les oléagineux et le pollen, les céréales complètes. Elles aussi contribuent à la neutralisation et transformation des toxiques pour en faciliter l’élimination.


Alors on n’hésite pas à en rajouter dans son alimentation de manière générale, et plus particulièrement pendant cette période de detoxification !







Bien sûr, je pourrais vous proposer l’usage de différentes plantes pour soutenir votre démarche de detoxification du foie.

Mais dans un premier temps, je trouve intéressant de voir comment le corps réagit avec un allègement alimentaire couplé à quelques techniques simples que je partagerai ces prochains jours.

Ceci est d’autant plus important si l’encrassement des cellules est conséquent, car le processus de détoxification peut occasionner de petits désagréments tels que migraines, nausées, voire des émotions exacerbées. Alors on y va en douceur : l’idée est de se faire du bien et de récupérer de l’énergie.


D’où ma suggestion n°1 : la bouillote, alliée numéro 1 de votre detox du foie !


Bon ok, ce n’est pas très glamour. Mais la bouillote chaude posée sur le foie à l’avantage d’élever sa température (la température du foie oscille entre 39 et 41°), d’augmenter la vasodilatation de ses capillaires sanguins, et ainsi et d’en favoriser le travail d’élimination.


Quelques règles à respecter :

-La bouillote ne doit pas être trop chaude. Elle devra être posée sur la région du foie au-dessus des vêtements pour éviter toute brûlure

-On commence progressivement par 10 mn, puis selon sa tolérance on augmente jusqu’à 30 mn environ

-On utilise la bouillotte idéalement 1h après les repas, 1 à 3 fois par jour selon les possibilités et tolérance





Parlons aussi de l'exercice physique, favorisant le travail de detox du foie!


Le foie est un organe rempli de sang qui peut avoir tendance à stagner au lieu de circuler en cas de congestion. Raison pour laquelle il est important de bouger pendant cette période. Pour celles et ceux qui ne sont pas particulièrement sportifs, une marche à son rythme sera déjà appréciable, minimum 30 mn par jour. Pour les sportifs, toute activité physique générant un essoufflement sera bénéfique (marche rapide, jogging, cardio), car elle permet d’accélérer de manière significative la circulation sanguine, et par là même la circulation à travers le foie.


Des flexions latérales peuvent également venir soutenir votre démarche d’allègement alimentaire. Debout, les bras le long du corps, on inspire profondément en faisant glisser son bras droit le long du corps en direction du genou, et on remonte le bras et main gauche sous l’aisselle, et on inverse en expirant. On renouvelle l’opération une dizaine de foie, à son rythme, une par jour pour commencer, voire deux fois par jour en fonction du ressenti. Cette technique permet au poumon droit d’« essorer le foie » à l’inspire afin qu’il élimine le sang « stagnant », l’expiration permettant au foie de se regorger de nouveau sang. A pratiquer à distance des repas.




Je vous propose aussi deux postures de yoga, accessibles à tous, afin de stimuler la région digestive et hépatique.

Apanasana : C’est un exercice d’élimination qui va favoriser le processus de détoxification. Comment le pratique-t-on ? Allongé(e) sur le dos, on replie le genou droit sur la poitrine de façon à ce que la jambe repliée exerce une pression sur le côté droit du ventre, stimulant ainsi le foie et l’estomac. On garde la position une à deux minutes en inspirant par le nez pour gonfler le ventre et en expirant bouche ouverte. Puis on répète la posture avec la jambe gauche, stimulant les fonctions digestives d’élimination. On répète l’exercice 2 à 3 fois de chaque côté.

Matsyendràsana : Cette posture se pratique assis, les deux jambes tendues vers l’avant. On commence par plier la jambe droite par-dessus la jambe gauche tendue, le pied au niveau du genou environ. On enlace ensuite la jambe droite repliée avec son bras gauche, le buste et la tête se tournant vers l’arrière droit, le bras droit venant se poser à l’arrière du corps en soutien. On répète l’exercice 3 fois de chaque côté en prenant soin de bien respirer.

Pour les adeptes du yoga, plusieurs variantes et postures stimulent également les différentes zones digestives et le foie : la torsion couchée, la posture du cobra ou celle du papillon au repos…n’hésitez pas à échanger avec vos professeurs de yoga pour en savoir plus.



Les zones reflexes liées aux organes sous nos pieds peuvent devenir très sensibles lorsqu’un organe est en souffrance. Afin de relancer le fonctionnement du foie, il est possible de stimuler le point lui correspondant sous le pied droit.

Pour commencer, prenez le temps de mobiliser vos articulations et de masser quelques minutes vos pieds afin de les réchauffer. Puis exercez une pression de quelques secondes sur la zone reflexe du pied droit en insistant si nécessaire sur le point le plus douloureux, sans forcer. Relâchez ensuite la pression et massez quelques secondes la zone périphérique.

Selon votre ressenti, la stimulation de ce point reflexe peut être réitérée quelques jours de suite.


J’espère que vous vous sentirez plus léger, rempli d’énergie et de nouvelles ressources pour aborder cette nouvelle période pas très folichonne, mais néanmoins toujours riche en petits bonheurs au quotidien. Ne les oublions pas!


Et pour celles et ceux qui voudraient pérenniser les effets bénéfiques de cette diète, je les encourage à privilégier une alimentation essentiellement végétale sur 24h, une fois par semaine : jus, soupes, bouillons, légumes et fruits cuits et cru…


Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un beau printemps ! Restons positifs !



Publié 2 avril 2021

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page