top of page

Le figuier de Barbarie

Bien qu’il se soit largement diffusé sur les sols arides du pourtour méditerranéen, le Figuier de Barbarie est originaire du Mexique (Cactus Opuntia). Les Aztèques utilisaient ses « raquettes » comme cicatrisant (application en cataplasmes), les navigateurs ses fruits riches en vitamine C, minéraux et anti oxydants, contre le scorbut.


En phytothérapie (Teinture mère par exemple), la plante est intéressante pour son action anti-inflammatoire sur les colites intestinales chroniques, les diarrhées, les ulcères gastriques, les lithiases urinaires. Elle peut s’avérer utile dans le cadre d’une perte de poids par le biais de ses rôles hypolipidémiant et hypoglycémiant.


Et aussi surprenant que cela puisse être, cette plante est très prisée pour les préparations au stress physique provoqué par une activité intense ou une exposition aux chocs thermiques, car elle stimule les protéines de choc (Heat choc Protein).


Mais ce n’est pas tout ! L’huile obtenue par la macération des fleurs de figue de Barbarie est connue pour ses vertus réparatrices et anti-âge. Souvent extraite de manière artisanale, elle fait partie des huiles chères.


Et enfin, on n’oublie pas ses fruits doux qui se consomment frais (récole généralement entre août et octobre) en compote ou confiture.


J’espère que cette brève présentation vous invitera à voir le figuier de Barbarie d’un autre œil, si ce n’était pas déjà le cas 😉.


Et si vous tentez de récolter ses fruits ou ses raquettes, surtout n’oubliez pas vos gants! 🌵




Publié le 15 novembre 2021

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page